Consonne obstruante

Cet article est une ébauche concernant la linguistique 22.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

En phonétique articulatoire, une consonne obstruante (et par ellipse une obstruante, également appelée non-sonante[1]) est une consonne dont l'articulation implique une fermeture totale ou partielle du canal vocal. Les obstruantes sont occlusives quand l'obstruction est totale, et constrictives quand l'obstruction est partielle. Les obstruantes produisent un bruit, et s'opposent ainsi aux sonantes.

Exemples de consonnes obstruantes (la notation est celle de l'alphabet phonétique international (API))[1] :

  • occlusives : p, t, k, b, d, ɡ ;
  • constrictives (dites aussi fricatives) : f, s, ʃ, x, v, z, ʒ, ɣ.

Les langues salish, comme le nuxalk, utilisent de nombreuses obstruantes sans intercaler de voyelles. Par exemple, le terme suivant en nuxalk ne contient que des consonnes obstruantes :

clhp'xwlhtlhplhhskwts'
xłp̓χʷłtłpłłskʷc̓
[xɬpʼχʷɬtʰɬpʰɬːskʷʰt͡sʼ]
« alors il avait eu en sa possession un cornouiller »
    (Nater 1984, in Bagemihl 1991: 16)[2]

Références

  1. a et b Denis Apothéloz, La construction du lexique français : principes de morphologie dérivationnelle, Editions OPHRYS, , 164 p. (ISBN 978-2-7080-1008-6, lire en ligne), p. 38
  2. (en) Bruce Bagemihl, « Syllable Structure in Bella Coola », Linguistic Inquiry, vol. 22,‎ , p. 589–646

Articles connexes

v · m
Consonnes (Image)
Mode d’articulation Point d’articulation  
Labial Coronal Dorsal Radical Glottal  
Pulmoniques Bilabial Lab.-dent. Labio-pal. Labial-vél. Dental Alvéol. Pal.-alv. Rétro. Alv.-pal. Alv.-vél. Palatal Vélaire Labio-vél. Uvulaire Pharyngal Épiglottal Aucun
Nasales   m   ɱ       ŋ͡m     n       ɳ           ɲ   ŋ   ŋʷ   ɴ
Occl. prénasalisées m͡p m͡b         k͡p ᵑɡ͡b n͡t̪ n͡d̪ n͡t n͡d     ɳ͡ʈ ɳ͡ɖ         ɲ͡c ɲ͡ɟ ŋ͡k ŋ͡ɡ     ɴ͡q ɴ͡ɢ
Occlusives p b     k͡p ɡ͡b t d     ʈ ɖ         c ɟ k ɡ ɡʷ q ɢ ʡ ʔ
Affriquées p͡ɸ b͡β p͡f b͡v         t͡θ d͡ð t͡s d͡z t͡ʃ d͡ʒ ʈ͡ʂ ɖ͡ʐ t͡ɕ d͡ʑ     c͡ç ɟ͡ʝ k͡x ɡ͡ɣ     q͡χ ɢ͡ʁ ʡ͡ʜ ʔ͡h
Fric. prénasalisées m͡ɸ m͡β ɱ͡f ɱ͡v         n͡θ n͡ð n͡s n͡z n͡ʃ n͡ʒ                 ŋ͡k ŋ͡ɡ        
Fricatives ɸ β f v         θ ð s z ʃ ʒ ʂ ʐ ɕ ʑ ɧ   ç ʝ x ɣ ɣʷ χ ʁ ħ ʕ ʜ ʢ h ɦ
Spirantes   β̞   ʋ   ɥ       ð̞   ɹ       ɻ           j   ɰ ʍ w                
Roulées ʙ̥ ʙ               r       ɽ͡r               ʀ   *
Battues   *             ɾ̪   ɾ       ɽ                   *
Affriquées latér.     t͡ɬ d͡ɮ                                
Fricatives latér.     ɬ ɮ               ʎ̝̊   *          
Spirantes latér.   l       ɭ       ɫ ʎ̥ ʎ   ʟ        
Battues latér.       ɺ       *           *   *        
Non pulmoniques  
Occl. injectives ɓ̥ ɓ               ɗ̪ ɗ̥ ɗ       *         ʄ̊ ʄ ɠ̊ ɠ     ʛ̥ ʛ
Occl. éjectives               t̪ʼ         ʈʼ                     ʡʼ  
Affr. éjectives                 t̪͡θʼ   t͡sʼ   t͡ʃʼ   ʈ͡ʂʼ               k͡xʼ       q͡χʼ  
Fric. éjectives ɸʼ             θʼ     ʃʼ   ʂʼ   ɕʼ       çʼ         χʼ  
Clics centraux ʘ       ǀ   ǃ   ǂ    
Clics latéraux   ǁ          

Les parties grisées indiquent une articulation jugée impossible. Les cases blanches vides indiquent des articulations théoriques possibles mais non encore attestées. Les cases marquées d’un astérisque (*) indiquent des sons attestés non encore représentés officiellement dans l’API.
Lorsque deux symboles apparaissent dans une case, celui de gauche représente une consonne sourde, celui de droite une consonne voisée (ne s’applique pas aux clics, présentés au centre des cases en bas du tableau).
Les cases séparées par des pointillés emploient normalement les mêmes symboles API de base, et ne diffèrent éventuellement que par les diacritiques appliqués pour déplacer leur articulation, par exemple la nasale n represente une dentale ou une alvéolaire.
Les affriquées t͡s, d͡z, t͡ʃ, d͡ʒ, t͡ɕ, d͡ʑ sont parfois notées à l’aide des ligatures ʦ, ʣ, ʧ, ʤ, ʨ, ʥ ne faisant plus partie de l’API (il est recommandé de les remplacer par les deux articulations, liées avec une ligature tirant – suscrite ou souscrite).
Les occlusives injectives sourdes, sont parfois notées à l’aide des symboles ƥ, ƭ, ƈ, ʠ (formés sur la base de la consonne pulmonique correspondante avec une crosse ajoutée), qui ne font plus partie de l’API (il est recommandé de les remplacer par le symbole de la consonne voisée avec l'anneau diacritique de dévoisement).

Voir aussi  : API, Aide API, Voyelles
v · m
Fermeture
Obstruante
Sonante
Spirante
Vibrante
Cavité
Écoulement
Flux
Phonation
Voir aussi : Point d’articulation
  • icône décorative Portail de la linguistique